Les autorités administratives indépendantes dans les États francophones d’Afrique noire – cas du Mali, du Sénégal et du Bénin

La confusion des pouvoirs, intervenue suite à l’institutionnalisation du Parti unique dans les États francophones d’Afrique noire, a progressivement transformé les systèmes administratifs en organes politiques au service des gouvernants. Le Professeur Conac écrit à juste titre que « les administrations jouent dans l’État un rôle prépondérant au point que dans certains cas, le système politique et le système administratif paraissent s’identifier » [1]. Ce monolithisme politique et administratif n’est pas sans conséquence sur les rapports entre les administrés et l’administration. La primauté du parti unique de fait ou de droit sur toutes les institutions de l’État va imprimer aux structures administratives des caractéristiques peu conformes aux missions traditionnelles de l’administration.
(…)

[1] G. Conac, « Le développement administratif dans les États d’Afrique noire », G. Conac (dir.), Les institutions administratives des États francophones d’Afrique noire – La vie du droit en Afrique, Paris, Économica, 1979, p. VII.

Abdoulaye DIARRA

Professeur Université du Mali (Bamako) Conseiller à la Cour constitutionnelle du Mali

Laisser un commentaire