Les mutations récentes du droit administratif camerounais

La démocratie pluraliste est une notion qui implique des institutions et des principes. Parmi ses principes, on peut notamment citer l’institutionnalisation du pouvoir, la reconnaissance et la garantie des droits et libertés, le pluralisme des partis politiques et des courants d’idées, la participation de tous les citoyens à l’exercice du pouvoir, soit directement, soit à travers des représentants choisis à la suite des élections libres et concurrentielles, la primauté du droit et de l’intérêt général, la séparation des pouvoirs, avec pour principal corollaire l’indépendance de la justice [1].
(…)

[1] F. MENGUE ME ENGOUANG, « Où en est le processus de démocratisation au Gabon ? », Juridis Périodique, n°35, Juillet-Septembre 1998, pp. 97-107, p. 97

Célestin KEUTCHA TCHAPNGA

Docteur en Droit de l‘Université d‘Aix-Marseille III Habilité à Diriger les Recherches Chef de Département de Droit Public et Science Politique Chargé de Cours à la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques Université de Dschang (Cameroun)

Laisser un commentaire