Le juge constitutionnel africain et le contrôle des lois portant révision de la Constitution : contribution à un débat

Depuis plus de deux décennies, L’Etat de droit est devenu, en Afrique, une référence majeure du discours de légitimation politique et juridique .

Né en Afrique, dans un contexte marqué par des régimes autoritaires caractérisés par une centralisation croissante du pouvoir et une ineffectivité de la garantie des libertés individuelles et collectives, l’Etat de droit est revendiqué comme étant la finalité des régimes issus des Constitutions adoptées souvent à la suite de larges concertations dénommées « conférences nationales ».

Il se présente alors comme celui dans lequel la toute puissance du pouvoir se trouve, en théorie, limitée dans la règle de droit qu’il est tenu de respecter. La finalité est alors de protéger le citoyen contre l’arbitraire .

Mouhamadou Moustapha Aidara

Agrégé des Facultés de droit Directeur du Laboratoire Collectivités Publiques Université Gaston Berger de Saint-Louis (Sénégal)

Laisser un commentaire