Les clauses d’éternité constitutionnelle dans la construction démocratique au Burkina Faso

                                                               RESUME                                          
Les clauses d’éternité ont été intégrées progressivement dans les Constitutions burkinabè afin d’assurer l’enracinement de la démocratie. Il était question de mettre en place un cadre propice à l’expression de la démocratie et à la sacralisation des règles de fonctionnement démocratique. Afin d’atteindre leur but, les constituants ont procédé à une constante affirmation de la forme républicaine de l’Etat et à une protection graduelle de l’intégrité territoriale. Ils ont également assuré une préservation du multipartisme et un verrouillage des dispositions relatives au mandat présidentiel. Cependant, ces clauses sont limitées dans l’édification de la démocratie, car elles sont contournables. Les clauses d’éternité sont à renforcer par un prolongement dans les textes stables et une attitude progressiste du juge constitutionnel.

NIKIEMA Passéktalé Liliane

Assistante en droit public, Université Nazi BONI de Bobo-Dioulasso (Burkina Faso)

Laisser un commentaire