Infractions en relation avec les nouvelles technologies de l’information et procédure pénale : l’inadaptation des réponses nationales face à un phénomène de dimension internationale

Souvent associé à la liberté d’opinion et d’expression, le droit à l’information, prolongement de la liberté d’information, est proclamé et garanti dans pratiquement tous les États démocratiques par des normes juridiques supérieures. À cette protection sur le plan interne s’ajoute une protection assurée au plan international par des textes de portée régionale (art. 9-1 Charte africaine des droits de l’homme et des peuples : « toute personne a droit à l’information » ; art. 10 Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales : « liberté de recevoir ou de communiquer des informations ») ou universelle (art. 19-2 déclaration universelle des droits de l‘homme de 1948 : « droit de chercher de recevoir et de répandre… des informations » ; art. 19-2 du Pacte des Nations-Unies relatif aux droits civils et politiques : « liberté de chercher, de recevoir et de répandre des informations »).
(…)

Ndiaw DIOUF

Professeur agrégé de droit privé Faculté des Sciences Juridiques et Politiques Université Cheikh Anta Diop (Dakar) Directeur du CREDILA

Laisser un commentaire